Feminine, but Elastic

Création 2016

Feminine, but Elastic (Féminin, mais élastique) est un dialogue entre un travail corporel solo et un dispositif multimédia. Cette pièce de théâtre physique a pour thème central l’influence des médias sur le comportement des femmes dans le monde occidental.

Les origines du projet – Le corps féminin comme point de départ

poule_300L’idée de créer Feminine, but Elastic (Féminin, mais élastique) est née d’un désir d’amener sur scène une représentation non-réaliste des questions que soulèvent les multiples définitions de la femme idéale dans notre société. Il s’agit aussi d’évoquer ces questions pour amener le public à en discuter.

Les femmes sont saturées, gavées d’images. Pourtant, elles ne contestent pas toujours la nature invasive des médias. Même celles qui travaillent directement avec ou pour les médias, actrices, présentatrices, mannequins, ou même politiciennes, en sont victimes. Ce spectacle est une tentative non seulement d’affronter ces questions, mais aussi de célébrer les femmes et leur diversité comme moyen de contester la fossilisation des clichés.

Un dialogue entre le théâtre physique et les arts numériques

blonde

Feminine, but Elastic (Feminin, mais Elastique) cherche à représenter la tension entre ce corps imaginaire créé par les médias, et les corps réels sous influence. Le point de départ était l’idée simple de s’autoriser à essayer sur le plateau différentes manières d’être féminine, pour s’attaquer aux stéréotypes et les déconstruire, et regarder avec ironie ce que les médias imposent aux femmes occidentales.

Le théâtre physique, à la croisée du théâtre, de la danse et du mime, permet à l’interprète de recréer un corps en  transformation. L’action, le jeu, le mouvement rendent visibles des pensées et des émotions, créent des métaphores physiques, des hybridations, trompent notre perception habituelle de la réalité, mettent le monde la tête en bas. Ici, il construit sur un ton exagéré et décalé une femme aspirée dans un monde artificiel, créé par les médias, où tout est possible mais où il y a peu de vérité.

Le travail avec le multimédia entre en dialogue avec la construction corporelle. Les images et les sons diffusés ou générés par ordinateur, parfois captés ou manipulés en temps réel, accompagnent l’interprète sur le plateau, comme un autre personnage, une présence et une voix qui rendent le conflit réel.

 Représentations
Presse

La Galerie du spectacle, magazine du théâtre et de la marionnette, a publié une belle critique de Feminine, but Elastic.