Pendant que je regardais les nuages dériver, la nuit est venue

Création 2019

photo Olivier Naudin

Dans un futur possible, où tout ce que nous tenons pour acquis n’existe plus, un robot bricolé rassemble ses mémoires presque effacées et convoque des fantômes du monde d’avant.

Ce spectacle poétique, sombre et drôle esquisse une mythologie qui évoque les conséquences de nos modes de vie sur notre planète.

La création de cette pièce provient d’une envie d’analyser si nous sommes vraiment impliqués pour changer le monde ou si nous nous laissons porter par l’inertie de nos habitudes. Vu que nous sommes probablement rentrés dans l’Anthropocène, la nouvelle époque géologique fabriquée par l’homme qui a changé la vie sur la planète Terre pour toujours, c’est à nous de créer de nouvelles façons de vivre avant d’être dépassés par ce changement. Ce spectacle est donc notre effort pour porter attention à ce qu’on ne voit pas, plutôt que de continuer à regarder les nuages jusqu’au moment où la nuit sera venue.

Dramaturgie, mise en scène, costumes: Nicole Pschetz
Dispositif numérique & robot, création sonore, lumières: Joseph Jaouen
Scénographie: Nicole Pschetz et Joseph Jaouen
O Guarani est interprété par Fabio Melo

Avec Julie Jourdes, Nicole Pschetz, Joseph Jaouen
Régie lumière: Nina Cheyroux

Ce projet est soutenu par: